Big Mac et impact carbone

Qu’il soit occasionnel ou habituel, quelles émissions se cachent dans mon fast-food ?

Un monde à +1.5°C en 2100 est un objectif qui a été fixé par le GIEC (institution de référence de l’ONU sur le climat). Cet objectif a été repris dans les Accords de Paris en 2015 lors de la COP21 comme référence pour préserver le climat (objectif « bien moins de 2°C »).

Pour arriver à ce résultat, le budget carbone (et autres gaz à effet de serre) restant à émettre est faible. En effet, il représente 2 tonnes de CO2 équivalent par an « autorisées » par personne jusqu’à 2100, soit encore 5 kg CO2 par jour par personne.

Il était question de Big Mac dans le titre, alors allons-y!

Pourquoi parler d’un burger constitué de deux steaks de viande de boeuf (environ 80g une fois cuit), du cheddar, des oignons, un bun au graine de sésame ?

Car consommer un tel burger en France émet environ 5 kgCO2 équivalent (source: ADEME et calculs MyLittleCarbon) soit la totalité des émissions quotidiennes théoriques. Les plus gros contributeurs à ce bilan carbone sont les steaks hachés de boeuf (85%), suivent ensuite le cheddar et le bun.

Retenez ainsi que pour votre prochain fast food chez McDonalds (ou un autre), vous pourrez privilégier un burger avec du poulet comme les excellents (au moins pour l’environnement) CBO ou McChicken qui émettent eux autour de 1.5-2 kg CO2 par burger (source: ADEME et MyLittleCarbon).

Un avis sur « Big Mac et impact carbone »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s