Les avocats : l’ombre du CO2

Véritable star de nos assiettes, considéré comme un aliment bon pour la santé, son impact sur l’environnement est cependant discutable. Regardons cela de plus près!

Ces dernières années, la consommation d’avocat dans le monde a augmenté de manière spectaculaire : la production s’élève aujourd’hui à 5.5 millions de tonnes par an (1) avec une demande en Europe qui a triplé entre 2008 et 2018 (2) autour de 650,000 tonnes (3) aujourd’hui. L’avocat a conquis une place importante dans l’alimentation grâce à son goût et surtout pour ses vertus pour la santé. Il est notamment devenu le symbole de la nourriture « healthy », entraînant ainsi un important effet de mode (~15 millions de publications sur Instagram pour le #avocado vs 26 millions pour le #burger).

Le Covid-19 n’a pas stoppé l’irrésistible ascension de l’avocat, voire au contraire a tiré vers le haut sa consommation lors des confinements : l’esquisse d’un « monde d’après » qui se veut plus sain ? (4) (5).

Un impact environnemental élevé ?

Pourtant l’impact environnemental de l’avocat est multiple : déforestation, consommation d’eau importante, pesticides, et son transport sous atmosphère froide entre le lieu de production et le pays de consommation. L’impact en termes d’émissions de gaz à effet de serre (estimé en kg CO2 équivalent) porte une part d’inconnue avec une quantification qui diffèrent fortement d’une source à une autre.
Concernant la déforestation, le GIEC estime que la modification des sols est responsable d’un quart des émissions de gaz à effet de serre (6). Ainsi s’il n’est pas possible de quantifier précisément les forêts perdues pour permettre la culture de l’avocat, on peut néanmoins penser qu’une forte augmentation de la demande de ce fruit tant désiré pourrait pousser à abattre des forêts pour les remplacer par des plantations d’avocats.

Une empreinte carbone très variable

Les émissions de gaz à effet de serre de la production de l’avocat sont estimées autour de 2.5 kg CO2éq/kg d’avocat par l’ADEME via la base de données Agribalyse (7). Toutefois ce chiffre est une moyenne, c’est-à-dire un agrégat de données selon les modes et lieux de production. Par exemple, la plantation d’avocat peut avoir provoqué de la déforestation, nécessité des quantités d’eau importante dans une région aride, ou encore avoir été ramassé mur puis transporté par avion ou bien encore vert et transporté par bateau refrigéré puis mis en murisserie à proximité du pays de consommation. Dans le cas d’un transport par avion, le bilan de l’avocat s’alourdit alors autour de 12 kgCO2éq/kg d’avocat par rapport à la production du même avocat en pourtour Méditérannéen.

Le manque de transparence sur les avocats produits en Amérique latine ou en Afrique de l’Est doit nous pousser à consommer des avocats plus « locaux » comme les avocats d’Espagne, de Corse, voire du Maroc ou d’Israel, qui parcourent des distances moindres par bateau ou camion tandis que le doute peut subsister sur les autres provenances. La faible distance peuvent potentiellement aussi leur permettre de proposer des avocats ramassés proche de la maturité et atteindre en 24h nos étals sans passer par la case murisserie.

Les émissions peuvent varier en fonction des modes de transport mais aussi de la modification des terres de production

Ces fruits ont cependant une saisonnalité, il faut les apprécier de décembre à mars pour l’Espagne (8) et entre novembre et avril pour les avocats mexicains que nous recommandons qu’avec une grande parcimonie du fait de l’incertitude de leur respect de l’environnement (9). En modifiant notre consommation d’avocat vers une consommation raisonnable en volume et exigeant un transport peu carboné, les producteurs lointains auront alors un intérêt à proposer plus de transparence sur la production et le transport de cet or vert.

Sources:
(1) https://www.planetoscope.com/fruits-legumes/1688-production-mondiale-d-avocats.html
(2) https://www.lsa-conso.fr/en-10-ans-la-consommation-d-avocats-a-explose-en-europe-itw-de-xavier-equihua-directeur-general-de-la-worlld-avocado-organization,309006
(3) https://www.reussir.fr/fruits-legumes/la-consommation-europeenne-d-avocats-est-en-bonne-voie-pour-depasser-le-million-de-tonnes#:~:text=Entre%202016%20et%202018%2C%20elle,(1%2C1%20Mt).
(4) https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-04-26/avocados-are-in-pork-bellies-out-in-the-era-of-pandemic-eating
(5) https://www.letemps.ch/economie/lavocat-cote-energivore
(6) https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/le-giec-alerte-sur-la-degradation-des-terres-de-la-planete_2093479.html
(7) cf la base de données Agribalyse sur https://doc.agribalyse.fr/documentation/
(8) https://pangonionlinemarketing.com/avocado-seasons/ https://www.fruitsinfo.com/spain-seasonal-fruits.php
(9) https://www.nouvelobs.com/planete/20161117.OBS1338/vous-ne-regarderez-plus-jamais-les-avocats-de-la-meme-facon.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s